FANDOM


Les programmes SPARTAN sont des projets militaires dirigés par l'UNSC, ayant pour but de modifier biologiquement des hommes et des femmes pour créer des soldats mentalement et physiquement améliorés. Il éxiste 4 projets Spartans. Le premier projet fut nommé projet ORION et tenu secret, dont le Sergent Johnson et l'adjudant chef Mendez firent partie. Le deuxième, le projet SPARTAN-II, concerna notamment John-117, soit le héros de l'univers. Puis le projet SPARTAN-III, sera simplement évoqué dans Halo : la Chute de Reach ; cependant il prendra toute son importance dans Halo : Ghosts of Onyx, avec l'arrivée de nouveaux personnages issus de ce projet. Enfin le dernier projet, SPARTAN-IV fait son apparition dans Halo 4 mais les informations manquent à ce sujet. Les SPARTANs sont Développé sous l'égide de l'ONI depuis 2491 et servent l'UNSC.

Projets

ORION

Le projet ORION, rétrospectivement appelé SPARTAN-I, fut originellement lancé en 2321 par les services secrets de la Navy (ONI), abandonné au stade de projet, puis relancé et mis en place en 2491 par l'administration militaire coloniale, afin de lutter contre les groupes paramilitaires insurgés contre le gouvernement central. Jamais révélé au public, il se basait sur des soldats volontaires originaires des marines et des forces spéciales, qui subissaient des traitements exclusivement chimique. Le manque de préparation mentale, induisant du stress post-traumatique ou de la sympathie refoulée pour l'ennemis, ainsi que des effets secondaires liés aux injections, menèrent rapidement le projet à sa perte en 2506.

Projet SPARTAN-II

Mis en place par Catherine Halsey, docteur au sein de la section scientifique des service secrets, avec l'aval du commandement de l'UNSC, le projet SPARTAN-II fut mis en place en 2517. 150 enfants furent placés en
Kelly 087 full render
observation, mais suite à une diminution de financement seulement 75 garçons et filles, présélectionnés pour leurs capacités physiques ou mentales sur-développées, ainsi que leur compatibilité génétique aux augmentations (dont le futur John-117), furent capturés et remplacés auprès de leurs familles par des clones. Entrainés par l'Adjudant-chef Mendez sur Reach, les jeunes enfants développèrent leurs capacités selon un axe militaire, comprenant un enseignement du travail de groupe, de la stratégie et des sciences de base, dans un environnement propice à l'endoctrinement. Au cours de l'entraînement, John-117 s'imposa comme le leader des Spartans au cours d'un exercice où il fit preuve d'un esprit d'équipe inébranlable.

À l'âge de 14 ans, ils subirent des modifications de leur organisme visant à renforcer leurs facultés physiques ou mentales. Les principales consistaient à recouvrir leurs os de carbures et de céramique, tripler leur puissance musculaire par injection de protéines, accélérer leur croissance musculaire et osseuse par implants thyroïdien d'un catalyseur hormonal, augmenter leur acuité visuelle et leur vision nocturne par détournement de capillaires sanguins vers la rétine, et tripler leur vitesse de réaction en améliorant la conduction de leurs neurones. Malgré le faible taux d'apparition, les terribles effets secondaires tuèrent ou laissèrent handicapés à vie plusieurs enfants. 33 sujets seulement survécurent aux augmentations. Par la suite, d'autres de ces 33 super-soldats furent tués durant les 27 ans de guerre contre les Covenants, notamment durant la chute de la planète Reach, mais les légendes propagandistes autour de ces soldats, comme le fait qu'ils sont toujours reportés comme disparus et jamais morts, maintenant l'illusion de soldats immortels, participèrent au maintien du moral des troupes. Dans l'après-guerre, moins d'une dizaine étaient encore en vie.

Il est à noter que l'addition de tous les Spartans-II apparus dans les nombreux supports de l'univers Halo donne un total supérieur à 33.

Projet Spartan-III

Le projet SPARTAN-III fut mené par un concurrent du docteur Halsey au sein des services secrets, James Ackerson, et visait à pallier les défauts du projet SPARTAN-II en créant des soldats plus rapidement, en pluj
Default Noble 6

Noble 6,un SPARTAN III.

s grand nombre et à moindre coût. Entraînés par l'instructeur Mendez, qui avait déjà tenu ce rôle dans le projet SPARTAN-II, et le Spartan-II Kurt-051, les Spartans-III sont des enfants « volontaires » : il s'agissait de leur offrir un moyen de venger leur famille tuée par les Covenants. L'utilisation de méthodes d'augmentations moins strictes dans les paramètres génétiques acceptables permit l'augmentation du nombre de candidat. Ces méthodes étaient également moins coûteuses – et fatalement moins efficaces – ce qui contribua à faire baisser le coût du projet, avec l'utilisation d'armures à camouflage optique SPI au lieu d'armures Mjolnir.

Trois compagnies furent entraînées sur la planète Onyx, un monde classifié par les services secrets. La première fut entièrement décimée lors de sa première opération suicide, et seuls deux membres de la deuxième compagnies sortirent vivant de leur propre opération. Les évènements impliquant les Halos dans la dernière année de guerre contribuèrent à l'annulation du projet, et à la survie des membres de la troisième compagnie

SPARTANS-IV

Là où les deux précédents projets posaient des problèmes d'éthique et de légalité, SPARTAN-IV, dirigé  par
Mjolnir Powered Assault Armor

Un Spartan-IV

l'amiral Margaret Parangosky en 2553, reprend le principe de volontariat d'ORION et le combine à des protocoles d'augmentation plus efficaces que les précédents. Le programme SPARTAN-IV créé ainsi des soldats à la fois efficaces et nombreux, équipés avec l'armure Mjolnir GEN2 et membre d'une branche de l'armée à part entière. La plupart d'entre eux sont sur l'UNSC Infinity, sous le commandement du Commandant Sarah Palmer (NDS:65287-98303-SP). À la différence des programmes II et III, qui se déroulaient à la fois dans le plus grand secret et une qui était totalement illégal, SPARTAN-IV a été entièrement approuvé et publié.


Navigation

Modèle:Center
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .